Economies d'énergie

Vous êtes ici: Assurez-vous de façon optimale > Protégez vos avoirs > Economies d'énergie

Economies d'énergie

Vous voulez effectuer des travaux dans votre maison pour d'économiser de l'énergie? Des priorités doivent être établies. Interview de Bernard Huberlant, project manager chez 3E, cabinet indépendant spécialisé dans le domaine de la performance énergétique des bâtiments.

Quel type d'investissement faut-il faire en priorité pour économiser un maximum d'énergie?
"La chose la plus urgente à faire si le bâtiment est déjà construit, c'est de miser sur une bonne isolation. L'isolant doit être de qualité, d'une épaisseur suffisante et doit être bien placé afin d'éviter les ponts thermiques (endroits où l'isolation n'est pas continue, ce qui provoque des pertes de chaleur). L'isolation doit d'abord être réalisée dans les combles, car c'est par le toit que s'évacue la plus grosse partie de la chaleur. Une attention particulière doit également être apportée à l'isolation des châssis. Ces opérations permettent souvent de réaliser d'impressionnantes économies sans pour cela devoir engager des sommes importantes."

Le remplacement des équipements de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire fait également partie des investissements à effectuer en priorité.
"Par rapport aux chaudières standard, les chaudières à condensation possèdent un rendement supérieur de 6 à 9 % pour celles qui utilisent le gaz naturel, et de 3 à 5% pour celles qui fonctionnent au mazout. L'économie réalisée sera plus impressionnante encore si la chaudière que vous remplacez est ancienne. Remplacer une chaudière au mazout vieille de vingt ans par une chaudière à condensation au mazout dernier cri permet de réaliser une économie de 300 à 400 € par an."

Mais l'isolation et le chauffage ne font pas tout...
"Il faut aussi veiller à une bonne circulation de l'air à l'intérieur du bâtiment. De l'air trop chargé en humidité nécessite beaucoup plus d'énergie pour être porté à la même température. Il est donc judicieux d'investir dans un système qui régule efficacement l'apport d'air frais et l'évacuation de l'air vicié comme une Ventilation Contrôlée (VC) ou mieux, une Ventilation Mécanique Contrôlée à simple flux (VMC). Plus coûteux, le système à VMC double flux permet de récupérer la chaleur de l'air vicié via un échangeur avant de la renvoyer à l'extérieur. Comptez entre 500 et 1.500 € pour une VMC simple flux. Et plus du double pour une VMC double flux avec un temps de retour sur investissement de l'ordre de dix ans."

Existe-t-il des aides pour financer ces investissements?
"Le fédéral, relayé par les Régions, propose depuis peu un prêt vert qui permet de financer une série de dépenses bien déterminées pour l'économie d'énergie. Parmi les avantages proposés: une réduction d'intérêts de 1,5% et une réduction d'impôts de 40% sur les intérêts payés par l'emprunteur, après déduction de la réduction d'intérêts. Attention: cette mesure s'applique uniquement aux contrats de prêt conclus entre le 1 janvier 2009 et le 31 décembre 2011."

Propos recueillis par Johan Debière

E-mail deze pagina | Afdrukken | In favorieten opslaan Bookmark | Share/Bookmark

Rechercher Canal50