Assurances assistance et de voyage

Vous êtes ici: Assurez-vous de façon optimale > Insouciance > Assurances assistance et de voyage

Publicité

Ethias Assistance: une couverture indispensable

Pépin de voiture, accident en vacances... Patrick Crépin, responsable de service chez Ethias Assistance, lève un coin du voile sur les interventions menées par les équipes d'Ethias.

Ethias assistance intervient-elle souvent?
Beaucoup plus souvent qu'on ne l'imagine. Notre central téléphonique reçoit en moyenne 25.000 appels par mois, avec des pics de 35.000 appels durant les vacances d'été, ce qui génère l'ouverture d'environ 100.000 dossiers par an.

Quel est le type d'intervention le plus fréquent?
Le dépannage des assurés en cas d'ennuis mécaniques représente 80 à 85% de nos interventions. Souvent, il s'agit de véhicules qui refusent de démarrer ou de crevaisons. Mais attention! Il existe une autre panne beaucoup plus fréquente qu'on ne le pense: le conducteur distrait qui met de l'essence à la place du diesel dans son réservoir, ou vice-versa.

Et lorsqu'il s'agit de problèmes à l'étranger?
Nous sommes régulièrement contactés pour des problèmes mécaniques ou des accidents de circulation à l'étranger. Cependant, nous recevons également des appels liés à des problèmes de santé . Dans ce cas nous faisons appel à notre correspondant local.

Que se passe-t-il en cas d'hospitalisation à l'étranger?
Dès que nous sommes appelés pour un accident ou un problème médical, notre correspondant médical prend en charge le dossier. Il va immédiatement se mettre en rapport avec l'hôpital et le médecin qui s'occupe de notre affilié. Des contacts réguliers lui permettront d'évaluer la situation, notamment pour déterminer le moment où un rapatriement sera possible. Il arrive aussi que notre correspondant médical estime que l'affilié ne reçoit pas des soins d'une qualité suffisante. Dans ce cas, nous organisons un rapatriement d'urgence.

Mais vous n'intervenez pas qu'en cas d'accident?
Nos interventions concernent aussi des événements plus bénins. Par exemple, si un assuré perd ou se fait voler son argent et ses cartes de crédit. Nous nous arrangeons alors pour lui faire parvenir rapidement une avance - à rembourser par la suite - qui lui permettra de sortir de l'embarras et de terminer ses vacances.

Prendre ses vacances est donc à ce point risqué?
Non, bien entendu. Mais si vous n'avez pas de couverture, un problème peut rapidement vous coûter cher, en particulier si un rapatriement médicalisé est nécessaire. Une bonne assistance voyage vous évitera d'avoir à vous préoccuper de cet élément financier en cas de pépin. De quoi envisager les choses avec un peu plus de sérénité.

Frédéric Wauters, journaliste ViVio

E-mail deze pagina | Afdrukken | In favorieten opslaan Bookmark | Share/Bookmark

Rechercher Canal50