Un accident? Pas de panique!

Vous êtes ici: Assurez-vous de façon optimale > Sur la route en sécurité > Un accident? Pas de panique!

Un accident? Pas de panique!

Comme son nom l'indique, le constat à l'amiable sert à rassembler par écrit toutes les informations nécessaires au règlement d'un accident.

Il s'agit d'un document officiel irrévocable: une fois signé, il ne peut plus (et ne doit pas) être modifié. C'est à partir des renseignements qui s'y trouvent que votre assureur et celui de l'autre partie détermineront les responsabilités de chacun...

Autant dire qu'il faut le compléter de façon précise et en toute connaissance de cause, afin d'éviter tout problème par la suite !

Les éléments essentiels
Pour que votre constat soit valide, il doit nécessairement contenir les informations suivantes:

  • les renseignements administratifs: identité complète des personnes impliquées dans l'accident (nom, adresse), numéros du contrat et d'immatriculation, dates de validité de la carte verte, dénomination de l'assureur;

  • les faits: les circonstances de l'accident et ses conséquences connues, la date et le lieu, s'il y a ou non des blessés (leur identité, la nature et la gravité des blessures AU VERSO du constat). à noter que le document comprend des cases reprenant les accidents les plus fréquents. Si l'une de ces cases correspond au vôtre, il suffit de la cocher, ce qui facilitera la tâche à votre assureur...

  • le croquis: il doit être réalisé dans la case correspondante. Dessinez-y tout ce qui a pu être à l'origine de l'accident (voitures en stationnement, obstacles éventuels...). Précisez les priorités, le tracé des voies, la direction des véhicules (par des flèches), leur positionnement au moment de l'accident, les signaux routiers et le nom des rues. S'il y a des témoins, symbolisez-les par des croix afin que votre assureur puisse situer leur position par rapport au point de choc. Il est conseillé de toujours avoir un stylo dans sa boîte à gants afin de pouvoir compléter le constat le plus rapidement possible.

  • la signature: c'est elle qui donne au document sa valeur officielle. Le constat doit être signé par les deux parties, seulement après avoir été entièrement complété et si les deux parties ont accepté toutes les mentions portées. En cas de désaccord, vous n'êtes pas obligé de signer le constat. Deux options sont alors envisageables: soit chaque partie transmet à son assureur sa propre déclaration unilatérale, soit personne ne rédige de constat et l'on fait appel à la police.

Une fois complété, vérifié et signé, vous devez envoyer votre constat (sans oublier de compléter et signer le verso du document) à votre assureur dans les cinq jours ouvrables.

Mieux vaut prévenir...

Un accident de voiture n'est jamais une partie de plaisir... Il est donc préférable de compléter à l'avance, à tête reposée, toute la partie administrative du document. En cas d'accident, cette prévoyance vous permettra de reprendre vos esprits en attendant que l'autre conducteur remplisse sa partie.

Un autre point essentiel: vous ne devez JAMAIS reconnaître votre responsabilité dans l'accident. Le constat ne constitue pas une reconnaissance de responsabilité, juste un relevé le plus objectif possible des faits. C'est à votre assureur de prendre position, et pas à vous!

Grégory Escouflaire, journaliste ViVio

E-mail deze pagina | Afdrukken | In favorieten opslaan Bookmark | Share/Bookmark

Rechercher Canal50