Conseils utiles pour votre sécurité

Vous êtes ici: Assurez-vous de façon optimale > Sur la route en sécurité > Conseils utiles pour votre sécurité

Conseils utiles pour votre sécurité

Toujours plus puissantes, les voitures neuves sont aussi toujours plus sécurisantes. La protection des passagers est devenue si importante pour les acheteurs qu'une grande réussite aux tests de sécurité européens est à présent un argument publicitaire à part entière.

Tour d'horizon de quelques nouveautés déjà sur le marché?

L'EARS : la sécurité continue après l'accident
En cas d'accident, protéger le conducteur et les passagers n'est pas la seule manière d'augmenter leur sécurité. Avec le système EARS (Enhanced Accident Response System, c'est à dire système de réponse avancée à l'accident), c'est les moments qui suivent immédiatement l'accident qui sont visés.

Dans les 5 secondes après l'impact, les portières sont déverrouillées (pour permettre aux accidentés de sortir, ou aux secours de les atteindre avec moins de difficultés), les lumières de l'habitacle sont allumées (pour que la voiture soit plus visible) et la pompe à essence est coupée, ce qui diminue les risques d'explosion ou d'incendie.

Airbags: évolution constante
Les airbags n'ont pas cessé de se multiplier depuis leur apparition dans les années 90. Non contents d'équiper pratiquement toutes les voitures neuves construites aujourd'hui, ils se multiplient aussi à l'intérieur même de l'habitacle.

Le rideau : Les airbags rideaux se déploient contre la vitre, parallèlement à celle-ci. Ils ont donc une double action de protection du passager contre les chocs de côté, mais aussi contre les éclats de vitre qui peuvent causer des blessures importantes.

Le protecteur des genoux : lors d'un choc avant, les genoux du conducteurs sont très souvent touchés parce qu'ils heurtent la colonne de direction. Certains constructeurs ont donc créé un airbag spécifique qui se déploie sous le volant en cas de collision.

En complément à la ceinture : certains modèles de voitures (les coupés) ne permettent pas de mettre en place une ceinture avec prétensionneurs. Pour compenser ce manque de protection, il existe aujourd?hui un airbag qui se gonfle dans le siège, sous les cuisses des passagers, pour qu'ils ne glissent pas sous la ceinture lors du choc.

Encore à venir : les constructeurs travaillent actuellement à la mise au point d'airbags pour les places arrières, qui seraient intégrés au siège avant (pour le moment, les seuls airbags disponibles pour les passagers à l'arrière sont les airbags latéraux). Pour protéger les piétons, les voitures pourraient être, dans le futur, équipées d'airbags extérieurs situés sur la calendre.

Appuie-tête actifs : éviter le coup du lapin
Le 'coup du lapin' est une entorse cervicale causée par les mouvements brusques qui sont imprimés à la tête lors d'un choc : la tête s'incline vers l'avant, puis vers l'arrière, violemment avant de reprendre sa place initiale. Les muscles, tendons, nerfs et même dans certains cas les disques ou les vertèbres elles-même peuvent être abîmés. Pour éviter le 'coup du lapin' et les séquelles parfois chroniques qu'il occasionne, il existe aujourd'hui des appuie-tête intelligents, qui détectent les chocs et se déplacent vers le haut et vers l'avant pour protéger la nuque.

Prétensionneurs : plus qu'une ceinture
Les prétensionneurs sont aujourd'hui présents dans la plupart des modèles de voitures neuves. Le système consiste à réenrouler la ceinture de sécurité sur une certaine distance en cas de choc ou de décélération brutale. Au lieu de simplement empêcher que le passager soit projeté trop loin vers l'avant, la ceinture de sécurité plaque donc activement la personne à son siège pour éviter le mouvement, puis se déroule plus doucement pour que l'airbag puisse fonctionner au mieux.

La tendance actuelle : éviter les accidents
L'accident le moins dangereux, évidemment, c'est celui qui ne se produit pas. La tendance actuelle consiste donc, en plus d'améliorer la sécurité des passagers en cas d'accident, à tenter d'aider les conducteurs à éviter ces accidents. Les constructeurs assistent donc le freinage en augmentant la puissance du freinage lorsqu'un freinage d'urgence est détecté, ou préparent la voiture au choc (en activant les prétensionneurs ou en adaptant la position des sièges) quand un choc imminent peut être prévu.

Marion Garteiser,
Journaliste - Vivio

E-mail deze pagina | Afdrukken | In favorieten opslaan Bookmark | Share/Bookmark

Rechercher Canal50